VPN

Développeur : préparer son expatriation aux USA

Les États-Unis : la richesse, l’immensité, la démesure… Sans surprise, la première puissance économique, militaire, politique et géopolitique du monde est aussi l’une des principales destinations touristiques de notre chère planète Terre. Elle attire des dizaines de millions de visiteurs chaque année : la plupart ne sont que de passage, mais d’autres préparent peut-être leur installation… Alors pourquoi pas vous ? En effet, qui n’a jamais songé à déposé définitivement ses bagages outre-Atlantique ?

Cette attirance se vérifie encore plus pleinement sans doute chez tous les travailleurs du web, les développeurs, les ingénieurs et les scientifiques de pointe. Entre le chômage en France associé à une stagnation des salaires et à une inflation des prix, d’un côté ; et d’un autre côté l’opulence si propre à l’Amérique du Nord, il n’y a pas photo !

Mais ne construisez pas de châteaux en Amérique !

Ici, il apparaît d’emblée nécessaire de reprendre en la transformant cette vieille expression populaire. Eh oui, nous autres développeurs sommes tous les jours, de longues heures durant, devant des écrans. Ce constat vaut encore pour tous les informaticiens et de très nombreux travailleurs en col blanc du secteur tertiaire… Pourtant, il faut s’efforcer de s’ancrer dans le réel et de ne pas se rêver une nouvelle vie en dehors de toute mesure ou réalité. Certes, les salaires sont plus élevés chez les développeurs travaillant aux États-Unis, mais il n’est jamais facile de se déraciner, de changer de vie !

Partir vivre et travailler aux USA peut être un beau rêve, comme en caressent les enfants souhaitant devenir pompiers ou archéologues à la sauce Indiana Jones.

Mais parfois avec seulement quelques centaines de dollars/euros de rétribution supplémentaire à la clef chaque mois, il faudra malgré tout assumer le coût de l’expatriation, trouver de nouveaux repères, peut-être se plaindre de la nourriture, finir par avoir le mal du pays, affronter des catastrophes naturelles (selon l’endroit choisi), se heurter aux mentalités et usages administratifs nord-américains…

Il faut donc dès le départ bien peser le pour et le contre d’un tel projet, afin que le mirage de la Silicon Valley ne devienne jamais votre pire cauchemar !

Apprenez à connaître le pays

Les États-Unis, c’est peu de le dire, constituent presque un véritable continent à eux seuls. L’océan Atlantique n’est pas le Pacifique ; l’hiver du Vermont est l’extrême opposé du climat du Nouveau-Mexique ; les vignes californiennes n’ont que peu à voir avec le sable texan… Et nous pourrions multiplier à l’infini de tels exemples. Si vous vous voyez déjà travailler les pieds dans l’eau à Miami Beach, peut-être n’aimeriez-vous en revanche pas vous retrouver au beau milieu des montagne Rocheuses !

Avant toute expatriation sérieuse et définitive, prenez donc bien soin d’apprendre à connaître les USA lors de voyages touristiques ou familiaux. Pensez également à souscrire à un VPN pour les Etats-Unis afin de pouvoir accéder à tous les contenus géo-restreints.

Vous devez prendre le temps de découvrir les lieux qui pourraient un jour vous servir de cadre de vie. Et sachez aussi que l’obtention d’un titre de séjour permanent au pays de l’Oncle Sam est loin de couler de source : il vous faudra un emploi et un revenu stables, les Américains ne plaisantent pas avec cet impératif !

No Comments

    Leave a reply